jeudi 4 décembre 2008

The Park...

Belong the ramble, Central park 13:51 pm...

16 commentaires:

korri a dit…

Minou minou minou minou minou minou ...

Cyril a dit…

très joli close-up. L'apparition est inquiétante. On sent une tension monter doucement. Le travail de l'oeil et de la fourrure est remarquable.
J'ai hâte de lire l'album... dès que j'aurai lu le premier. Tu n'as peut-être pas reçu ma commande ?
Ceci dit, toujours de très belles images, bravo.

thierry a dit…

Si, je l'ai reçue.
Tu devrais avoir le bouquin aujourd'hui, normalement.

Cyril a dit…

Oui... Je l'ai reçu à l'instant. Merci. ;)

thierry a dit…

Korri : MMMmmmrrrrrraaaaooooowwwww !

Cyril : Tant mieux. Bonne lecture...

Michellux a dit…

Ah enfin, on retrouve le parc et cette vie qui l'anime ... Les rues vides de gens et surtout cette dernière planche me foutait le cafard ...

Anonyme a dit…

Whaou!!!! c'est MA-GNI-FI-QUE!
Une de mes préférées; Et tu arrives encore à mettre du mouvement dans cette superbe photo.

A mon avis, cette jolie petite bête va faire désordre dans la blancheur calme et reposante de la neige. Mon chaton sur les épaules regarde attentivement mon commentaire et est tout -à -fait d'accord: on a la bonne planque!

J'en suis médusée.

thierry a dit…

michel : il fallait le dire plus tôt...
Je suis pas là pour foutre le bourdon aux gens. On va animer tout ça, alors.

Méduse : content de te lire. Tu te faisais rare, dis donc...
Merci de ton enthousiasme.
Comme je le disais à michel, d'autres vont suivre.

Le chaton : MMMmmmmrrrraooooowwww !

Fred a dit…

Encore un coup de maitre...de maitre-tigre Thierry! Ce dents-de-sabre est digne des âges farouches...en tous cas Rahan ne le renierait pas!
RAAAAAAAH!!!
Oups! pardon...tout doux le chat...

thierry a dit…

Salut Fred,
Oui, c'est un "Roark"...et il regarde "ceux-qui-marchent-debout".
Mais le "fils de Craô" ne sera pas là.
Il est mort en même temps que "Pif gadget"...
Mais les dents de sabre, eux, sont restés...

Czek a dit…

D'habitude tu nous donnes du 150%, et c'est déjà confondant; là, tu nous balances du 400% dans les dents! Il y a un je-ne-sais-quoi dans ce gros plan-là qui me fascine. Un équilibre entre maîtrise et liberté. Bluffant!
Je pense que je vais arrêter le dessin... ;-p

Czek

Anonyme a dit…

Tout-à-fait d'accord avec toi Czek: maîtrise et liberté en un mot = talent
Méduse

Etienne M a dit…

Au risque de m'attirer les foudres de tous tes admirateurs, j'aime bien ce dessin, mais je trouve que tu n'es pas allé au bout de l'ambiance inquiétante; tu joues admirablement du noir et blanc, mais là, point de mystère, je ne suis pas inquiet; je n'ai pas peur du gros matou.
Je pense qu'il faut essayer sur un autre dessin de travailler beaucoup plus avec la lumière; La neige éblouie, donc, les zones sombres sous les arbres devraient être plus imprévisibles, moins lisibles...
Bon, là, tu vas exploser le nombre de commentaires, je crois! ;-)

thierry a dit…

Etienne, tu es dans le vrai.
J'y ai pensé aussi et je réserve ce coté inquiétant pour certaines planches ( c'est lié à ce que je perçois de l'intrigue, encore provisoire )
Ici, le smilodon n'est pas caché et n'est pas effrayant.
Ce n'était pas le but : l'intention était plutôt de capter le regard façon "chat-qui-regarde-la-souris-avec-laquelle-il-va-jouer-des-heures-avant-de-la-planquer-dans-votre-botte"...

Méduse, merci ( mais j'ai aussi eu un petit coup de bol sur ce dessin-là. Ça arrive... )

Czek : qu'est-ce que c'est que cette histoire d'arrêter le dessin alors que tu es sur le point de faire un bouquin que tout le monde attends ( et je ne suis pas le dernier sur ce coup-là...)
Non,non,non, la seule chose que tu vas arrêter, c'est de dire des conneries comme ça !
Tes dessins, on les aime surtout quand ils servent un propos aussi intelligent et sensible que le tien.
Donc, t'es coincé : va falloir que tu continue à cravacher sur ton 224g...
C'est con, hein ?
Mais c'est tant mieux pour nous !
Signé : Le grand tout sec, ton plus grand tout fan...!

Czek a dit…

C'est re-moi,

Pour une fois, je suis en désaccord avec Etienne: pour qui aime, comme le malheureux exobiolophile que je suis, les documentaires animaliers de tous types, il n'est pas surprenant de voir tour à tour les différents aspects d'un même animal, fut-il féroce comme ce matou. Ce qui est fascinant chez ce félin, c'est autant sa parenté avec la sauvagerie que son élégance et son calme. Pourquoi ce smilodon échapperait-il à cette dualité? Cette illustration me semble donc plus réaliste car elle est une pause; l'animal semble dissimulé, il n'est peut être pas en chasse mais il peut redevenir cette incroyable machine à tuer qu'il est au fond.
Oui, je la trouve inquiétante parce qu'elle ne l'est justement pas.

Bises au bulleux

Czek

thierry a dit…

Aaaaaaaaah, vu comme ça...
Pas faux non plus.
Merci, O mon fantastique dieu payen